La vie en colocation à Toulouse

Étant une ville universitaire, Toulouse est une localité où la colocation n’est plus une nouveauté malgré le montant relativement peu élevé des loyers appliqués. Pour profiter de ces loyers accessibles, il convient de prioriser certaines zones par rapport à d’autres.

étudiants colocataires à Toulouse
Colocataires étudiants à Toulouse

La colocation à Toulouse est une solution de logement qui a le vent en poupe. Pour les étudiants, les quartiers de Toulouse propices à la colocation sont le quartier des Carmes-Saint-Etienne, le quartier Saint-Aubin, le quartier Le Busca, celui de Saint-Cyprien et enfin celui de Saint-Michel. Dans ces endroits très sympathiques pour trouver un logement étudiant, il faut compter environ 310 €/mois pour une chambre en colocation à Toulouse

Trouver des amis et partager les frais. La colocation permet de faire les deux quand on débarque à Toulouse - ou dans une autre grande métropole - en terre inconnue. Mais elle peut aussi vite tourner au cauchemar si on tombe sur le « mauvais » colocataire, celui qui n’a que mépris pour vos séries préférées et passe son temps à faire la nouba, y compris en période de partiels.

La forte présence étudiante explique aussi que deux colocataires sur trois soient âgés de moins de 25 ans dans la Ville rose, tandis que Toulouse (avec 374 € la chambre) reste parmi les métropoles françaises les moins chères pour la colocation, à la 3e place après Rennes (334 €) et Grenoble (373 €). Les plus chères sont bien sûr Paris (560 €), Cannes (517 €), Nice (490 €) ou Aix-en-Provence (462 €).

Toulouse ville de la colocation ?

Toulouse est l’un des endroits où le plus de Français aimeraient s’installer. Et on les comprend : la ville est souvent baignée de soleil et les transports sont optimisés. Un étudiant a le choix entre les deux lignes de métro, le tramway et les quelque 80 lignes de bus du réseau Tisséo : des infrastructures qui peuvent facilement l’emmener d’un bout à l’autre de la cité, et qui rendent la voiture optionnelle à Toulouse.


Toulouse et la colocation

Si la colocation progresse dans la métropole haut-garonnaise, elle reste encore associée, à tort, à des comportements un peu trop festifs, pour certains propriétaires qui hésitent à louer des logements à partager, regrette le site spécialisé, ce qui, limite encore trop l'offre. Les logements toulousains offerts à la colocation proposent en moyenne 2,75 chambres par logement soit très légèrement plus que la taille moyenne nationale (2,7 chambres par logement) : il y a plus de colocation à 3 chambres qu'à 2.